Projets de R&D
Projet VULSACO: Vulnérabilité des plages sableuses face aux changements climatiques
Vulnérabilité de plages sableuses face aux changements climatiques et aux pressions anthropiques
VULnerability of SAndy COast systems to climate change and human activities

Projet de recherche ANR « vulnérabilité milieu climat" 2007-2010, labellisé par le pôle de compétitivité Euroméditerranéen sur les Risques.
 
Contexte:

Aujourd’hui, 41% des plages de France métropolitaine s’érodent tandis que 10% s’engraissent. Les plages littorales sableuses sont en effet des systèmes dynamiques qui peuvent être stables, subir une érosion ou bien avoir tendance à s’engraisser selon les forçages naturels et anthropiques auxquels ils sont soumis. Cette tendance pourrait s’aggraver sous l’effet du changement climatique.
Les études du GIECC sur l’impact des changements climatiques soulignent la forte vulnérabilité des côtes sableuses (31% des côtes métropolitaines) à l’érosion et aux submersions marines.
 
Objectif:

L’objectif du projet VULSACO est double:

1. identifier et estimer, sur les côtes sableuses basses, les indicateurs de la vul-nérabilité physique (érosion et submersion marine) à court terme (tempête) et long terme (2030) ;
2. identifier l’influence de l’occupation humaine du littoral sur cette vulnérabilité.

Quatre sites sont étudiés, constitués de plages sableuses linéaires et basses, avec des environnements hydro- dynamiques et des contextes socio- économiques variés: 

    • Plage du Lido de Sète (Idier, 2008)
    • Cordon de dunes vers Dunkerque (Ruz, 2007) 
    • Site du Truc Vert en Aquitaine (Larroudé, 2001) 
    • Plage occidentale de Noirmoutier (Oliveros, 2008) 

Pour chacun d’eux, il s’agit d’établir une caractérisation physique et socio- économique, de rassembler, compléter et analyser les données sur les tendances actuelles d’évolution du site, et les éléments nécessaires pour établir des scénarios climatiques locaux basés sur les données historiques. Une modélisation de la vulnérabilité physique à court et long terme est proposée. L’influence des différentes stratégies qui pourraient être proposées par les gestionnaires du littoral est évaluée en couplant les modèles socio-économiques aux modèles physiques. Ces modélisations conduisent à la définition d’indicateurs de vulnérabilité.
  
Partenaires:

BRGM (coordinateur), EPOC (Université de Bordeaux I), Université du littoral, (Dun- kerque), IMAGES (Université de Per- pignan), T2E (Université de Montpellier), BRL Ingénierie (Nîmes), LEGI (Université de Grenoble), LETG (Université de Nantes), Symlog (Paris).

Pour plus d'informations: http://vulsaco.brgm.fr/